V.M.C. Hygroréglable

LA V.M.C. (Ventilation Mécanique Contrôlée) HYGROREGLABLE       

Choisissez une ventilation intelligente :
Ventilation minimale en inoccupation et ventilation renforcée en cas de forte demande (douche, cuisson…).

Les atouts :

- Economies d’énergie
- Confort permanent
- Filtration de l’air
- Silence

Le fonctionnement :

L’air vicié est extrait des pièces humides (cuisine, salle de bains, WC et cellier) par des bouches hygroréglables qui s’ouvrent en fonction de l’humidité ambiante, ou par des bouches minutées. Les bouches sont reliées au groupe par des conduits isolés. L’air vicié est ensuite rejeté à l’extérieur. L’air neuf pénètre dans le logement par des entrées d’air autoréglables pour les VMC hygro A ou hygroréglables pour la VMC hygro B placées au-dessus des fenêtres des chambres et du séjour.

1- Un air sain
Nous produisons environ 3 L d’eau par personne et par jour, plus du double les jours
de lessive. Votre VMC hygroréglable sait quand et où cette humidité est présente et l’évacue immédiatement pour vous offrir en permanence une qualité d’air optimale.
2- Un système économique
Grâce à la régulation des débits d’air extraits, vous économisez jusqu’à 12%* sur votre facture de chauffage, et rentabilisez votre installation en seulement 4 ans.
De plus, il existe des groupes VMC hygroréglables économes et silencieux.
3- Un système certifié
Les systèmes hygroréglables sont vivement recommandés par la Réglementation Thermique RT 2005.
La plupart des systèmes hygroréglables sont soumis à des avis techniques délivrés
par le CSTB validant leurs performances et leurs composants sont certifiés CSTB at,
ventilation hygroréglable.
Pour votre tranquillité, demandez à votre distributeur ou installateur l’avis technique CSTB** de votre matériel.

* Par rapport à un système autoréglable. Exemple de calculs à partir d’une étude thermique sur un T6 127 m2, 2 salles de bains, zone H3, chauffage électrique, Ubat
et C fixés pour un cas VMC hygro B.
** CSTB : Centre Scientifique et Technique du Bâtiment.

Les bouches d’extraction et les entrées d’air hygroréglables sont munies d’un détecteur d’humidité qui ouvre ou referme le volet de la bouche ou de l’entrée d’air en fonction du taux d’humidité intérieure et donc de votre activité.
Position 1 : volet peu ouvert, débit minimum
Position 2 : volet semi-ouvert, débit moyen
Position 3 : volet totalement ouvert, débit maximum
Pour les WC, l’ouverture et la fermeture du volet se fait automatiquement lors de votre entrée grâce à une cellule infrarouge.
En cuisine, lors de forte activité, vous pouvez décider d’activer le grand débit d’extraction grâce à un bouton poussoir commandé électriquement. ce débit est minuté (30 min).
Le réseau de gaine :
Conduits isolés : passage des gaines en combles.
Conduits plats : passage des gaines dans doublages ou en apparent (volume chauffé).

Choisissez votre solution en fonction de vos besoins :
Solution hygro A : bouches hygroréglables + entrées d’air autoréglables (utilisées en VMC classique). Faibles investissements

         

Solution hygro B :bouches hygroréglables + entrées d’air hygroréglables.               Confort et économies d’énergie  

         

 

 

Glossaire :
Avis technique : c’est un avis délivré par le CSTB. il garantit le bon fonctionnement d’un système de ventilation composé d’un groupe, d’entrées d’air dimensionnées et de bouches d’extraction spécifiques.                                                                                                                                                                                                                        CSTB : centre scientifique et technique du bâtiment.
c’est un établissement public à caractère commercial et industriel placé sous la tutelle du Ministère du logement.
NRA : nouvelle réglementation acoustique.
Fixe les normes à respecter pour protéger les individus contre l’agression sonore. cette réglementation impose une puissance acoustique maximum de 36 db(a) en petite vitesse en cuisine, puissance respectée par les différents systèmes
dB(A) : niveau de puissance acoustique.                                                                                                                         Principe de balayage : l’air neuf pénètre par les entrées d’air situées au dessus des fenêtres dans les pièces de vie (séjour, chambre, bureau…) passe sous les portes et est extrait par les bouches d’extraction situées dans les pièces de service (cuisine, salle de bain, Wc, buanderie…).
RT 2005 : réglementation thermique 2005.
cette réglementation a été élaborée pour réduire les dépenses énergétiques des bâtiments.
Elle cherche à répondre à un enjeu principal :lutter contre l’effet de serre et économiser l’énergie.
Elle garantit un meilleur confort aux utilisateurs en éliminant certains équipements peu performants en tenant compte d’une température maximale de confort d’été.                                                                                   V.M.C. : Ventilation Mécanique contrôlée.
Système visant à effectuer un renouvellement d’air permanent dans les logements. l’air circule dans la maison des pièces principales (séjour, chambre, salle à manger, bureau…) vers les pièces techniques (cuisine, WC, salle de bains, buanderie, cellier…).
L’air neuf rentre dans les pièces principales par des entrées d’air situées en haut des menuiseries puis circule à L’intérieur du logement et est extrait par des bouches situées dans les pièces techniques.
W-Th-C : Puissance moyenne pondérée calculée selon la rt 2005. Il s’agit de prendre la consommation du ventilateur pendant 22h en petite vitesse et 2h en grande vitesse pour un système autoréglable ou double flux, puis de ramener cette consommation journalière en consommation horaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>